WBZH_objectifsemimarathonaurayvannes01

Et voilà, après tout un été à courir, mon entraînement pour le semi-marathon est terminé ! Comme promis, je reviens vous donner des nouvelles, faire un petit bilan et partager avec vous mon ressenti.

Petit rappel, mon plan d’entraînement sur 6 semaines, trouvé sur www.jogging-international.net, est détaillé dans ce billet : http://www.wonderfulbreizh.fr/2014/07/18/objectif-semi-marathon-programme-entrainement-2h30/

J’ai donc véritablement commencé mon programme en juillet. Je ne partais pas de zéro puisque j’avais un peu couru avant, mais là je m’y suis mise pour de bon. Et ça n’a pas été facile, parce qu’il a fallu passer de 1 à 2 sorties par semaine à trois sorties. Pas facile de caser ça dans le planning, et pas facile parce que c’est tout bête à dire, mais c’est super fatigant !

Les trois premières semaines, ça a été à peu près. J’étais ultra-motivée, je me suis accrochée. Les séances n’étaient pas faciles, loin de là même quand elles étaient sensées être plus cool, mais j’ai tenu à peu près le rythme. Je courais soit avec mon amie Céline, soit avec mon chéri, et je suivais les instructions à la lettre, surtout sur les sorties longues avec un cardio bas.

Le plus dur, je ne vous le cache pas, c’était les fractionnés. D’ailleurs je ne suis pas sûre d’avoir tout fait bien comme il faut. On a fait ça un peu au feeling, il n’y a qu’une fois où on est allées sur une piste d’athlé et où on a fait ça dans les règles de l’art. Le reste du temps, on a fait un peu comme on a pu.

Les sorties longues (entre 1h30 et 2h) avec un cardio bas (135-145 bpm) n’ont pas été faciles non plus, mais je crois que c’est ce qui m’a fait le plus progresser. Ce type de sortie améliore la résistance et prépare le corps à l’effort long et plus soutenu. Alors oui c’est un peu ch*ant, mais ça porte ses fruits, j’ai vu mon allure s’améliorer tout en gardant le même rythme cardiaque. Et très vite j’ai réussi à courir 2h ! (soit environ 15 kms)

Au bout de trois semaines, on est partis en vacances, et là ça s’est un peu compliqué niveau programme d’entraînement. On a tout de même réussi à sortir 2 fois par semaine, en respectant l’alternance sortie cool / sortie longue. En revanche, à partir de ce moment-là, je n’ai plus fait de fractionnés ! Trop dur dans les Corbières où ça monte et ça descend, et puis clairement, je n’étais plus motivée.

À notre retour, j’ai repris l’entraînement un peu plus sérieusement, mais sans les fractionnés, et toujours au rythme de 2 sorties par semaine. Définitivement, 3 c’est trop pour moi. Notre Tour de Houat a scellé le programme, et c’était un super bon test, j’ai bien couru (17kms en 2h16), et j’ai réalisé que j’avais quand même bien progressé durant cet été.

Voilà, maintenant le plus dur reste à venir : le semi-marathon Auray Vannes c’est dimanche ! Je ne vous cache pas que j’ai grave la trouille, et que je ne fais pas trop la maline. J’aimerais vraiment qu’on arrive à le terminer en 2h30-2h40, sans trop souffrir (je prie pour qu’il fasse moins chaud que dimanche dernier !). Promis, la semaine prochaine je vous raconte tout…

En attendant, je me répète comme un mantra la fameuse petite phrase de notre ami Marco : « Chaque pas est un plaisir, chaque pas est un plaisir… » en espérant m’en souvenir dimanche !

Billet précédent
Billet suivant

20 Commentaires

  1. Franchement, ta progression m’épate, moi qui n’arrive pas encore à courir 1 heure, mon objectif est déjà d’atteindre 10 km ! Mais les fractionnés, j’y comprends rien, faudrait vraiment que je me penche sur le sujet.
    Si tu as fait 2h16, tu dois pouvoir aller jusqu’à 2h30 ? Enfin je dis ça, vu l’entraînement des dernières semaines… Quel que soit le temps, l’essentiel est de finir 😀 Je t’envoie plein d’encouragements !

  2. Félicitations pour ton entraînement! Je te souhaite un bon semi-marathon. C’est un chouette défi et je suis sûre que tu vas le réussir! Pour moi, c’est prevu en 2015 alors j’ai hâte d’avoir tes impressions post-course. Bonne course et pense à la joie sur la ligne d’arrivée dans les moments difficiles.

  3. Félicitations.Pour moi qui viens de reprendre la course,ton défi me donne des idées.Pourquoi pas l’année prochaine?.
    En attendant,bonne course dimanche.
    Sophie.

  4. Tu vas déchirer ! Je commence à peine mon plan pour le 1er semi en novembre et j’ai déjà fait un écart ^^ Mais au final (et tu l’as bien intégré) c’est de se faire plaisir, je suis certaine que tu arriveras à faire un super temps et même si ce n’est pas le cas, à prendre ton pied !

    Je penserais fort à toi 😉

    Bonne journée.

  5. De tout coeur avec toi et puis vu d’ici, je peux t’assurer que ta motivation donne terriblement envie de s’y (re)mettre, donc un grand merci ! ^^,

  6. Oh là là je suis admirative!! Je penserai fort à toi, que j’aimerais venir t’encourager mais de ma Savoie c’est trop loinnnn!!! Nous avons fait Auray Vannes en voiture nous cet été pendant nos vacances, mais en courant c’est autre chose….. Go, Go, Go

  7. Coucou, je t’envoie plein de courage pour dimanche, c’est toi qui m’a donner l’envie de me mettre à la course à pied (bon en ce moment c’est difficile, j’ai mal au dos), en octobre je participe à ma 1ére course: la color run de marseille, 5 kms, mais avec les copines, on a pleins d’objectifs pour l’année prochaine

  8. Bonjour,
    Bravo pour cette assiduité !
    J’ai couru le semi de Paris la 1ère fois en 2011 en environ 2h20 en m’entraînant de manière un « peu » anarchique…
    J’avais 36 ans.
    J’ai commencé à souffrir au 17ème kilomètre après La Bastille.
    Tout s’est joué au mental.
    Je dépassais des personnes à pied, se tenant les hanches, le visage crispé essayant de récupérer ou arrêtées en train de reprendre leur souffle.
    Des personnes me dépassaient en courant, le sourire aux lèvres avec simplement l’espoir de finir ou essentiellement l’objectif de faire un meilleur temps.
    C’est très stimulant. Et puis on se dit pourquoi pas moi.
    On trouve encore de l’énergie même si les kilomètres s’enchaînent.
    J’ai gardé un très bon souvenir de cette course, de l’avoir faite intégralement, de la médaille que l’on m’a remise, du très beau temps qu’il faisait sans qu’il fasse trop chaud, de mon retour à la maison satisfaite d’avoir participé et d’avoir fini.
    A 62 ans ma maman a couru son 2ème semi de Paris cette année en 2h12, une performance car elle l’avait fait en plus de 2h20 l’année précédente.
    Je vous souhaite une belle et bonne course !
    Dans l’attente de vous lire.

    • Bravo ! Des témoignages comme le vôtre sont aussi super encourageants pour une débutante. La préparation physique c’est une chose, mais le mental donne aussi des ailes, bravo également à votre maman !

  9. Bravo Céline ! Je me souviens de ton post l’an dernier pour le Arradon-Vannes et je trouvais ça déjà fou. Mais cette année c’est moi qui suis à ta place ! Alors un très grand bravo et bonne chance pour le semi. A dimanche !

  10. Tu peux déjà être super fière de toi et de tout ce chemin parcouru. Je penserai bien à toi dimanche, je t’envoie toutes mes bonnes onde pour que tu finisses le semi et que tu atteignes un chrono qui te convienne.
    bises !

  11. Et voilà, c’est le grand jour! Le temps a l’air pplutôt pas mal. Pour une fois, je ne serai pas au 1er ravitaillement, mais je penserai à toi cet aprèm. Plein de bonnes ondes, surtout pour la côte du Vincin 🙂

  12. Bonjour,
    Alors cette course ? Finie ?
    Pas trop fatiguée ?
    Objectif atteint ou presque ?
    Je me souviens de la fierté avec laquelle je racontais » mon exploit ».
    Dans l’attente de vous lire.

Écrire un commentaire

Combien font : *