tourdehouat05

On était inscrits depuis des mois, et on attendait ça avec tellement d’impatience ! Cette première édition du Tour de Houat en course à pied, elle nous envoyait du rêve : deux jours en famille et entre amis, un trail de 16kms sur une île magnifique, histoire de finir les vacances en beauté… Et ce week-end a tenu toutes ses promesses, sportives, festives et amicales !

Nous avons embarqué samedi matin sur un bateau de la Navix, direction le large. On était chargés comme des mulets, avec nos enfants, notre matériel de camping et nos sacs de course (mais pas autant que Céline et Romain, partis la veille avec leur matériel plus nos tentes !)

C’était un peu le bazar à l’embarquement, parce qu’il y avait deux bateaux pour les coureurs, que le premier avait du retard et que le second (le nôtre) tardait à accoster. Mais on a fini par prendre place à l’arrière du bateau, et on a filé sur l’eau. On a traversé le Golfe du Morbihan dans la superbe lumière du matin, puis le bateau a mis les gaz jusqu’à Houat. À 10h30, on a débarqué sur le quai, tout excités : enfin, on y était !

Après avoir déposé nos affaires au petit camping municipal avec vue directe sur la mer, on a chaussé nos baskets, récupéré nos dossards, on s’est un peu échauffé, et en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire, hop, le signal du départ a retenti, et zou, on s’est mis à courir.

Avec mes deux Céline et Marlène, dès le début, on était les dernières. Les autres sont partis comme des dingues. Mais cela ne nous a pas découragées, loin de là. Et on savait qu’il fallait préserver nos forces car le parcours était super dur : on a commencé par 2,5 kms de plage, et puis il y a eu les sentiers côtiers, puis de nouveau la plage, et puis les falaises. Dur dur les falaises, surtout quand on a le vertige. Mais on a rien lâché, et on a commencé doucement à rattraper les autres.

Céline Gibs se fichait un peu de moi, parce qu’en effet, dès que je voyais quelqu’un devant, je commençais à accélérer pour le dépasser. C’était systématique ! Vers 5-6 kilomètres, Céline D. avait mal au genou, mais ne voulait pas s’arrêter, alors j’ai pris la tête de notre petit trio et on s’est accrochées.

Au ravitaillement du 12ème kilomètre, j’avais pris un peu d’avance sur les filles, et j’ai voulu les attendre, mais mes gambettes en ont décidé autrement… si je ne repartais pas immédiatement, je ne repartais plus jamais ! Je suis donc repartie, non sans entendre un inquiétant « bon courage, c’est la partie la plus difficile ». Je n’y croyais pas trop, qu’est-ce qui peut être plus difficile que courir dans du sable ou à flanc de falaise, hein ?

Eh bien j’ai eu très vite ma réponse : les ESCALIERS, c’est pire. Et pas un ou deux ou trois escaliers, hein, il y en a bien eu une dizaine de ces f*cking marches à grimper ! À chaque nouvel escalier, je lâchais un chapelet de jurons de plus en plus énormes. Surtout que ma montre annonçait déjà 16kms et que j’étais toujours au milieu de nulle part, loin de l’arrivée, entourée d’escaliers. Le cauchemar ! Les gens criaient « allez, plus qu’un kilomètre » depuis longtemps, autant vous dire que je ne les croyais plus, je me contentais d’enchaîner péniblement les pas tout en maugréant dans ma barbe.

Et puis, finalement, j’ai passé tous les escaliers, et je suis arrivée au village. Les Korrigans, MrChéri et Romain qui étaient déjà arrivés depuis une demi-heure étaient là pour m’encourager. J’ai essayé d’accélérer, j’ai cru mourir tellement j’étais dans le rouge, mais j’ai fini par arriver au stade, et à franchir la ligne d’arrivée en 2h16 (pour 17,2 kms, youhou !). Je finis 323ème sur 337, vu le niveau de la course, je peux vous dire que je suis ultra fière !

Les Céline m’ont rejointe trois petites minutes après, et Marlène est arrivée la dernière sous les ovations du public… Mes amis, quelle course fabuleuse ! C’était dur, c’était foufou, mais c’était tellement beau ! Et on a passé un week-end génial. C’est sûr, l’année prochaine on se réinscrit !

Processed with VSCOcam with f2 preset

tourdehouat06

tourdehouat2014_celine

Bon ben là, je crois qu’on est prêts pour le semi-marathon Auray Vannes dans deux semaines !

➤ les photos de notre week-end sur l’île de Houat sont sur Wonderful Breizh.
➤ les inscriptions au trail du Tour de Houat sont limitées à 400 participants max, il ne faut pas louper le coche (nous nous sommes inscrits dès la première semaine, ce devait être en avril !)
➤ le running c’est la vie, et se baigner dans la mer juste après, c’est le paradis !

 

26 Commentaires

  1. Olala, tu envoies du rêve !!! Bravo pour cette belle course ! C’est très tentant pour l’année prochaine mais n’habitant pas dans le coin et ayant un mal fou à me projeter 6 mois à l’avance, je ne sais pas si je m’inscrirai ^^

    • :dot: C’est un peu le souci, du coup on a raté une fête chez des amis, on a été invités tôt mais après s’être inscrits ! mais ça valait le coup, c’était génial (je ne sais pas si je l’ai déjà dit ? 😆 )

    • :dot: Oui ça commence à faire, surtout que j’étais partie psychologiquement pour 16, j’aurais préféré savoir dès le début que c’était 17 😉 mais d’un autre côté ça me rassure, je me dis que je suis capable de faire les 21 du semi, surtout que le terrain sera beaucoup plus facile (c’est de la route)

  2. J’attendais ton CR avec impatience et ça me dirait bien pour l’année prochaine tu sais ? Le Cotentin, c’est un peu comme une île et j’aime beaucoup courir sur la plage, dans les dunes et dans les sentiers côtiers. Houat a l’air magnifique en plus. Encore félicitations à toi, bien sûr que tu seras prête pour le semi !

  3. Houuuuaaaaaaaa (t) ! (Quoi personne ne l’a fait avant moi ?)
    Bravo bravo, je ne suis qu’admiration, tu sais que tu donnerais envie de s’inscrire pour la prochaine ? Je suis allée voir les photos, les pompiers avaient l’air bien sympa aussi 😀 Sérieusement, avec le recul, est-ce que ton entraînement sur plusieurs semaines t’a bien aidée ? Parce que c’est une belle distance quand même !

  4. Vraiment. Bravo!! J’ai moi même fait quelques semis-marathons dans la douleur .alors un  » presque  » semi ,en trail en plus,total respect!!!!!ca me donnerait presque envie d’en refaire ….

  5. Merci pour cet article … ça m’a donné envie (quand j’aurais réparé mon genou 🙁 )
    Je vais motiver mes copines pour l’année prochaine …

    Une autre idée de sortie (rien à voir avec le trail). C’est le « raid azimut » à Pont Réan (à côté de Rennes) sur un superbe site : le Boël.
    Ce raid est multi-discipline multi-niveau : course d’orientation, kayak, tir à l’arc, VTT et une épreuve surprise.

  6. On s’en fout du classement l’important c’est de l’avoir terminé cette course !

    En tout cas félicitation pour ce beau projet ! J’espère pouvoir courir aussi longtemps un jour !

  7. bravo, j’y étais également ,moi aussi les escaliers je m’en souviens mais comme vous hâte d’y être l’année prochaine .

  8. Pingback: Objectif semi-marathon Auray Vannes 2014 : entraînement terminé | Wonderful Breizh

  9. cathy givaja-vézole Répondre

    Bonjour, tellement envie de faire ce trail cette année ; me dis que si je ne m’en autorise qu’un il faut que ce sit celui-là… Dites-moi juste …Les escaliers, 40, 100, 200 ? J’ai un problème de ménisque d’où trails devenus durs pour moi mais j’aimerais quand même y aller ? Dans l’attente de votre réponse et encore… UN GRAND MARCI pour le récit de cette course (ps : inscription en mars cette année !)

  10. Pingback: Ma promesse aux Céline | Wonderful Breizh

  11. Pingback: Ma prépa pour le Tour de Houat 2017 | Wonderful Breizh

Écrire un commentaire

Combien font : *