La natation et Petitou, c’est tout une histoire… À l’aube de ses neuf ans, notre cadet ne sait pas nager, et cela semble mal parti pour qu’il en soit autrement avant un petit bout de temps.

Je vous en avais déjà parlé, si Petitou carbure niveau neurones, niveau motricité, s’il y arrive du premier coup, roule ma poule, sinon, c’est braquage direct. Il y a eu le vélo. Il y a désormais la natation.

Après deux ans d’échec complet au test boléro (test obligatoire pour participer aux activités nautiques et aquatiques proposées par l’école), nous l’avons inscrit l’année dernière à un stage de perfectionnement. Comme ce qui coinçait, c’était de se jeter en arrière dans l’eau (même avec un gilet de sauvetage), Petitou a rejoint le groupe des débutants pour cinq matinées d’affilée à apprendre à mettre la tête sous l’eau et à sauter du rebord dans le grand bassin. Cinq matinées où Petitou a passé son temps à grelotter sur le rebord, refusant tout net la perche qu’on lui tendait. À la fin de la semaine, il a réussi néanmoins à faire l’étoile de mer le nez dans l’eau. Mais sauter là où il n’a pas pied, niet.

On n’a pas lâché l’affaire, on l’a encouragé tout l’été dernier. D’abord nous, ses parents, ensuite les copains. Mais rien à faire. Même le pote adepte de la plongée et d’une patience inébranlable n’a pas réussi à le faire se jeter en arrière. Impossible de lui faire comprendre (admettre ?) que quelle que soit la profondeur de l’eau, Archimède est son meilleur ami, il finira par remonter comme un bouchon.

Lundi dernier, après huit séances de piscine avec l’école, Petitou a repassé son test boléro. Ça n’a pas très bien commencé, puisqu’il est tombé sur le maître nageur qui a déjà traumatisé pas mal d’enfants, celui qui leur hurle dessus tout le temps. Fidèle à sa pédagogie légendaire, il leur a ordonné de sauter à l’eau sans préavis. Forcément, Petitou s’est braqué et s’est mis à pleurer. C’est là que SuperJ, son instit (son idôle), est intervenu. Il a pris Petitou dans le moyen bassin, lui a fait faire quelques exercices, et quand il l’a senti enfin prêt à se jeter dans le grand bain, il lui a fait passer son test.

Donc voilà, après trois ans, ENFIN, mon fiston a décroché son boléro tant convoité. Ça tombe bien, aujourd’hui toute la classe est en sortie à l’étang pour faire de l’Optimist. Cette fois, contrairement à l’année dernière, Petitou ne sera pas obligé de rester sur le pédalo du moniteur, il pourra participer avec tout le monde. (et de l’optimisme, il va leur en falloir, car il pleut comme vache qui pisse depuis ce matin)

Prochaine étape, savoir nager, pour de vrai ?

24 Commentaires

  1. eh bien … tu n’as aucune idée d’où peut venir cette peur qu’il a ? Pas d’incident quand il était tout petit ? Et vous, les parents, vous êtes très à l’aise dans l’eau ?

    :dot: C’est bizarre, mais non, rien qui me vienne à l’esprit. Il a même fait les bébés nageurs tout petit, ça se passait bien. Sa grande sœur et nous, ses parents, on est super à l’aise dans l’eau. Lui aussi, d’ailleurs, à condition qu’il ait pied.

  2. Vaut mieux tard… comme on dit
    Et puis si y’a déjà les neuronnes c’est déjà pas mal 🙂

    :dot: Voilà, et puis quand on voit comme il fait le fou en vélo désormais, alors qu’il était braqué complet il n’y a pas si longtemps, on garde espoir 😉

  3. Je t’envoie mon père si tu veux, qui depuis 3 mois a pour vocation de transformer le rat gondin de 29 mois en Laure Manaudou, alors j’te parie fort que dans 6 mois Petitou c’est Alain Bernard 😉

    Trêve de rigolerie, félicitation a Petitou d’avoir son boléro. Et l’autre fou, ils peuvent pas le virer a la piscine?

    :dot: Ah ben, écoute, pourquoi pas, mais notre copain qui s’y est déjà cassé les dents, il a réussi à guérir les phobies de l’eau d’un paquet de personnes, mais avec Petitou, niet. (et l’autre, là, je ne sais pas, apparemment à chaque fois c’est la loterie pour ne pas tomber sur lui !)

  4. bon, le vélo c’est fait, la natation c’est fait (ou presque) après c’est la course et tu en fais un parfait trihatlète!!!

    Bon c’était nul comme blague…mais maintenant qu’il à réussi le grand plongeon, on sait jamais, ça va peut être venir tout seul pour le reste!!

    Et je confirme pour le temps de merde, moi qui suis en vacances, j’ai grave les boules quand je vois le temps qu’on a eu la semaine dernière!

  5. Chupa est comme Petitou… Chaque mardi, elle angoisse car elle a piscine avec l’école, toute l’année… Et pour le vélo, elle n’arrive pas à lâcher les roulettes, surtout parce qu’elle n’essaie pas.
    TiBiscuit lui, a appris à nager avec l’école, tranquille. Et les roulettes, pareil, du jour au lendemain, y en avait plus

  6. Ma fille aussi a un peuu peur lorsqu’elle n’a pas pied!
    Même les cours de natation n’ont pas eu raison d’elle, alors patience,patience n’est ce pas!

  7. Mes deux enfants, trouillards comme pas deux, sont devenus à l’aise dans l’eau depuis qu’ils vont à la piscine du camping où mes beaux-parents ont un mobil-homes. L’idéal en mai et juin car il n’y a qu’eux dans l’eau le week-end ! Avec des lunettes ils ont appris à mettre la tête sous l’eau et petit à petit sont devenus de vrais poissons. Et pourtant c’était pas gagné ; ma princesse avait pris un trimestre de cours de piscine et avait arrêté par peur de progresser (!) et mon fils ma bataille a une phobie de la mer depuis qu’il est né…
    courage à petitou, un environnement rassurant et ça va venir !

  8. Pauvre Petitou…Je me souviens de mes cours de natation, avec le vilain maître nageur qui nous forçait à sauter dans l’eau. J’espère bien que Petitou finira par trouver le plaisir de flotter au grès des vagues : peut-être qu’un jour il gagnera le trophée Jules Verne!!

  9. Alors ma fille apprend à nager ici en Hongrie et je dois dire que je suis conquise par leur méthode. Elle a 5 ans et demi et à la différence de la France où quand tes enfants font des cours de natation, on leur apprend tout de suite les gestes, ici pas du tout. Aucun stress, aucune pression : les moniteurs sont dans l’eau avec les enfants au début, dans le petit bassin et ils font des jeux avec eux pour dédramatiser l’eau : chercher des objets dans l’eau, sauter, plonger, faire la planche … Ils finissent toujours la séance par des descentes en tobbogan dans l’eau. Puis, les enfants passent dans le grand bassin, sans bouée et le but, c’est qu’ils fassent des longueurs en s’amusant (en battant des bras, des jambes, sur le dos, le ventre … ). Les hongrois n’apprennent toujours pas les gestes des nages, ils laissent plusieurs semaines, voire mois aux enfants pour être à l’aise dans l’eau. Et seulement après toutes ces étapes, ils commencent à leur apprendre les bases de la natation. Les maîtres nageurs ne hurlent pas sur les enfants, utilisent le jeu et je pense que ça change tout. Bon courage pour ton fils.

  10. Sur ce coup là, je ne peux m’empêcher de donner mon avis… ma propre histoire. Pour une raison que personne n’a jamais compris, j’ai toujours eu peur de l’eau. Aussi loin que je m’en souvienne les séances de piscine avec l’école ont toujours été un calvaire. tous les autres étaient fou de joie. Moi pas. A 8 ans, ne sachant toujours pas nager, j’ai commencé à pleurer rien qu’à l’idée d’aller dans l’eau. Mal de ventre, trouille, tout ca. Ma mère a fini par m’inscrire à des cours particuliers à la piscine municipale. Après plusieurs séances, je savais nager et du coup, je n’avais plus peur de sauter. Je suis toujours un peu trouillarde à l’idée de sauter mais je n’ai plus du tout peur de l’eau. La solution, c’est peut être justement de lui apprendre à nager pour de bon… ca a fonctionné pour moi ! En tout cas, je suis de tout coeur avec Petitou !

  11. Nan mais je crois que je ne connais aucun maître nageur qui soit pédagogue (et là je vais me mettre toute la profession à dos). (Bravo à l’instit au passage). Mes filles ne savent pas nager (à 10 et 8 ans presque) parce qu’à la piscine municipale, le feeling ne passe pas avec les MN qui crient bcp sur les gamins je trouve, il y a trop d’enfants dans les groupes pour vraiment se consacrer dans le détail à l’apprentissage, et il faut faire 1/2 journée de queue pour inscrire son gamin. De plus les initier à l’école c’est déjà bien, mais ce n’est pas là qu’ils apprennent. Donc quand on pourra on leur paiera des cours particuliers, bien plus efficaces et adaptés.
    Pour Petitou, comme tu en as parlé dernièrement, c’est vrai que les sujets « physiques » n’ont pas l’air d’être son truc. Comme le vélo, ça viendra… Et je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois qu’un billet est à propos de lui, je le trouve toujours hyper émouvant. Des bises et mes encouragements, il a la chance d’habiter une région au bord de la mer, ce qui aide grandement à se familiariser avec l’eau…
    (Avouerai-je que je ne sais pas nager ? Oui. Et je ne sais pas quand je vais me décider à apprendre).

  12. Arf, ce n’est pas très grave… Je n ‘ai pas su bien nager avant mes 11 ou 12 ans, et je ne sais toujours pas plonger pour de vrai, j’aime pas sauter et je ne le ferais pour rien au monde en arrière! Mais je sais nager! Pour le vélo, je sais a peu près en faire mais je ne suis pas à l’aise du tout( on m’a ôté les petites roues vers 9 ans…). Je me sens dangereuse pour les autres, je n’ai pas le sens de l’équilibre et du coup je fais des écarts incroyables sur la route…

  13. Pauvre petit bonhomme…Il est complètement fou ce maitre nageur !! Il n’a pas compris que faire peur aux gamins ça ne servait à rien à part les dégouter et les braquer !! Faut qu’il change de métier….enfin bon on est sur la bonne voie on dirait ! Bravo à ton fiston !!

  14. Et puis ces maîtres nageurs pas pédagogues pour un sou qui crient / hurlent sur les enfants qui ont peur… Comme si c’était la bonne méthode. Je sais que je n’ai pas été à l’aise dans l’eau pendant un bon moment, en partie dû à celui que j’avais qui me fichait une peur bleue…

  15. quand j’étais petite je nageais pas sans vérifier que j’avais pied toutes les deux secondes. un jour j’ai fait un stage dans l’eau glaciale et pleine d’algues au « large », j’en garde un souvenir affreux, mais j’ai eu un beau diplôme pour ça et depuis je nage bien et beaucoup et j’adore ça !
    j’espère que Petitou sera vite à l’aise comme un poisson dans l’eau <3

  16. Quel courage de s’entraîner comme ça. Tu résumes bien la situation : une famille motivante et un prof à l’écoute permet de tout affronter avec ne bonne dose de patiente et de courage.
    J’espère qu’il va apprécier les sports d’eaux qui sont tellement agréable (pour moi qui est un côté petite sirène).

  17. alors moi ce qui a permis à misterjulmiettesman de se lacher un peu (mais attention je ne pense quand memepas qu’on en fera un johnny westmuler -oui je ne sais pas comment cela s’écrit…) ce sont des lunettes. enfin un masque de plongée plutot.
    car il supportait pas le fait de pas pouvoir ourvrir les yeux!
    mais bon pour petitou on peut pas etre cador en faucon Milleniem et en piscine en plus!! 🙂
    Brunette

  18. La bonne rencontre, le bon moment… il a déjà rencontré un super instit, je lui souhaite de rencontrer un super mono de natation, celui qui débloquera tout… mais il a déjà fait un grand pas cette année ! Le reste ne devrait pas tarder à suivre. Plein d’ondes positives pour lui !

  19. Je me revois encore sur le bord du grand bassin en seconde, avec une prof me hurlant dessus pour que je saute ! Je compare ce saut à un suicide ! J’étais sure de mourrir, autant vous dire qu’à 42 ans, je ne sais toujours pas nager et que j’ai une peur incontrolable de l’eau! Alors, je suis en admiration devant ce que votre fils a accompli!!!! Bon courage à lui!

  20. Et un petit tour chez une psychomot ? Avec son papa et sa maman pour le premier entretien c’est toujours bon… sans axer l’entretien sur le fait qu’il ne sait pas nager mais en expliquant qu’il a parfois des blocages de ce type et que ça vous ennuie car vous le sentez parfois malheureux… il suffit parfois de quelques séances pour que la canaille se débloque… Oui je sais ça fait un truc de plus à organiser, prévoir et à suivre… Mais why not ? Car le vélo c’est pas trop grave mais la nage d’un point de vue sécurité vous serez quand même plus tranquille.
    ou alors tu le fous direct à la baille et tu vois comment il se débrouille… nan je déconne !

Écrire un commentaire

Combien font : *