Je me souviens, quand j’étais gamine, puis ado, j’avais toujours la trouille qu’il m’arrive un truc avec mes fringues. J’avais la hantise du trou, de la tâche mal placés. J’ai longtemps trimballé des affaires de rechange dans mes cartables. Depuis, ça m’est un peu passé, sauf que j’ai toujours un collant neuf dans mon sac quand je suis en short ou en jupe.

Mais il faut croire que ce genre de phobie n’est pas héréditaire, ou alors c’est un gêne sacrément récessif.

Mamzelle rêvait d’un slim en jeans brut, bien foncé, et moulant bien sûr. J’ai cédé, profitant d’un prix rikiki soldé chez Kiabi. Mamzelle était folle de joie, tu penses, et elle s’est empressée de le porter pour aller au collège. Au deuxième jour, alors que je l’attendais sur le parking des cars (la tête de linotte est en revanche un atavisme familial dominant, la miss avait oublié ses clés), je la vois débarquer avec ses copines, hilares. Je suis vite entourée par cette nuée de mini ados, qui me racontent toutes en même temps l’anecdote qui les fait tant marrer. Mamzelle n’est pas la dernière à glousser.

Au deuxième jour du slim, donc, alors que Mamzelle s’asseyait sur sa chaise, la couture de son pantalon a craqué. Un trou bien mal placé, juste sous la braguette. Pas qu’il était trop moulant, non, juste que les prix rikiki venus d’Asie sont souvent synonymes de coutures approximatives. Ce slim-là n’était pas l’exception.

Si pareille mésaventure m’était arrivée à son âge, je crois que je serais morte foudroyée de honte sur l’instant. Ma fille, non, ça l’a fait marrer. Ses copines aussi. Après tout, c’était plutôt cocasse, et vu l’emplacement, je ne risquais guère de la gronder de ne pas faire attention à ses affaires. Alors elle a tiré sur son pull toute la journée, et surtout fait l’andouille auprès d’un auditoire conquis d’avance.

L’anecdote m’a fait sourire, moi aussi. Ce qui ne m’empêchera pas d’aller râler au magasin, parce que d’accord, tout le monde s’est bien amusé, mais il était neuf, quand même, ce pantalon !

Billet précédent
Billet suivant

17 Commentaires

  1. Je crois, que comme toi, je serai rapidement devenue rouge pivoine et je serai partie me cacher. J’admire toujours les personnes qui parviennent à se sortir avec humour de toutes les situations.

    :dot: Moi aussi… et là je dois dire que je suis bien contente que ma fille n’ait pas hérité de mon trait de caractère.

  2. je vois bien ta fille morte de rire, c’est pas grave question de génération dit on!
    Mais tu as raison même pour un prix rikiki quand même une couture ils peuvent assurer.

    :dot: Ben écoute, je ne sais pas si c’est une question de génération, mais en ce qui la concerne, et même ses copines, elles sont quand même vachement plus décontractées que je ne l’étais !

  3. Salut

    Moi ça fait un moment que je n’achète plus chez Kiabi, les coutures ne sont jamais finies, j’avais acheté des vêtements pour ma fille et les fils sont partis quelques semaines plus tard, c’est pas chere je comprends mieux pourquoi.

    C’est pourquoi je préfère investir dans des vêtements un peu plus cher et qu’elle les garde quelques années (elle a même encore un manteau Vertbaudet que je lui avais acheté en maternelle (elle a 8 ans maintenant)).

    :dot: J’aimais bien Kiabi, je dois dire, niveau qualité c’était pas si mal. Mais les derniers tshirts achetés en octobre ont tous rétrécis, elle les a portés 2 fois, et là le jeans, ça commence à faire beaucoup 🙁

  4. La lectrice de l'ombre Répondre

    Moi aussi plus jeune, j’avais toujours la hantise de la tache ou du trou… 🙁
    Du coup, toute ma scolarité, j’ai traîné au fond de mon sac de cours un petit pull (à nouer autour de la taille au cas où….)

    :dot: Héhé, le fameux petit pull, on est nombreuses à être passées par là !

  5. A cet endroit là pour une fille, c’est moins embêtant que derrière non ?
    Moi ma hantise c’était la tache de sang… Mais quelle femme ou jeune fille ne l’a pas connue ?
    Tu as raison d’aller râler, pas d’excuses, c’était neuf !

    :dot: Ils charrient quand même, l’ourlet était quasi inexistant.

  6. Plus jeune, je serais morte de honte moi aussi. Mais avec le temps, je crois que je saurai rire de ce genre de situation, moi aussi.

    :dot: Haha, oui, maintenant avec la sagesse de notre « grand » âge, c’est plus facile… quoi que ! 😆

  7. Ha ben tiens, je me suis acheté un jean chez Kiabi la semaine derniere et pas prix tout riquiqui pour moi, ben paf samedi, la couture a laché et le bouton avec!!!! Ben je suis retournée aujourd’hui et la vendeuse n’a rien voulu savoir. Bref depuis le temps que je me disais que pour les jeans Kiabi était de la merde, ben la c’est sur!!!
    Merci au fait pour l’astuce « collant dans le sac a main » j’y avais jamais pensé!!! Et ca va bien me sauver la mise 😉

    :dot: Tu n’as même pas pu l’échanger ? Ils abusent !!

  8. C’est quelque chose que ma grand mère me répète dès qu’elle me voit avec l’un de mes jeans « destroy », tout troué, sans ourlet… mais tellement beaux (A).
    Bien que là, oui ça n’est pas très bien placé, même pour du « destroy » =).

    :dot: haha, oui, c’est un peu too much comme emplacement !

  9. Un jour, au collège, en 5ème, je me suis assise sur un Mars glacé, à la cantine. J’ai beaucoup rigolé, et j’ai fini la journée avec mon pull attaché autour de la taille alors qu’il faisait hyper froid.
    C’était drôle.

    (Hem, voilà, j’aime assez raconter mes anecdotes perso sur les blogs des autres en fait)

    :dot: Un Mars glacé à la cantine ? Bande de petits veinards !! (moi j’aime bien lire les anecdotes des autres, ça tombe plutôt bien 😉 )

  10. Bravo pour ta fille! un fil et une aiguille et elle remet son slim la semaine prochaine!

    :dot: En fait l’ourlet est si inexistant, que je ne crois pas que je vais réussir à le réparer 🙁

  11. « Le font d’mon pantalon est décousu,et si ça continu on vera l’font d’mon ….pantalon  »

    :dot: 😆

  12. LOl, ça me rapel ados j’usais mes jeans jusqu’au bout jusqu’a ce qu’il y est des trous.
    Maintenant dès qu’ils sont usée j’ai trop peur qu’ils craquent du coup je les jettent, la honte une fois mon jean a craqué ds la rue une grande ouverture a l’entrejambe, suis rentrée en métro avec mon pull bien sérré autour de la taille pour qu’on voie le moins possible.

    Rigolez pas mais moi j’ai tjrs une paire de chaussettes et une culotte ds mon sac^^
    Et avant le coffre de ma voiture c’était un 2 eme placard j’avais tjrs des vêtements de rechanges au cas où.
    Là ya plus rien, mais j’y songe de temps en temps a remettre un sac avec des vêtements au cas ou je me salisse.

Écrire un commentaire

Combien font : *