petite robe en jeans Etam

Tu le sais bien que tu as pris du poids, ta balance se charge de te le rappeler régulièrement quand tu montes dessus, même si tu évites de le faire trop souvent. Mais bon, en forçant bien tu rentres encore dans tes jeans, alors tu te dis que peut-être il serait temps de changer les piles de cette satanée machine qui débloque à plein tubes. Quant aux photos, tout le monde sait que le grand angle, ça déforme. Oui, même (surtout !) en gros plan. Du coup, tu sais que tu as pris du poids, mais au fond, tu n’y crois pas vraiment.

Alors dans un excès d’optimisme, quand tu pars pour un week-end à Toulouse, tu mets dans ta valise ta petite robe en jeans, tu sais, la toute mimi que tu trimballes depuis 2-3 saisons, celle qui ira si bien avec tes nouvelles bottes cognac qui plissent un peu sur le bas de la jambe. Tu t’y vois déjà, tu pourras crâner le temps d’un chocolat chaud en terrasse, sur la belle place St Georges, avec les copines.

Sauf que le matin même, quand tu essaies de l’enfiler, cette satanée robe, tu te retrouves coincée, les bras par dessus tête, suant et pestant, les coutures au bord de l’implosion. Après moultes et moultes contorsions, enfin, tu refais surface, le cheveu fou et la pommette cramoisie, et face à la glace, tu ne peux que constater l’étendue des degâts. Engoncée à l’extrême, si tu lèves les bras, le dos n’y résistera pas. Tu te découvres même des bourrelets dont tu ne soupçonnais pas l’existence. Alors la mort dans l’âme, et au prix d’un effort surhumain, tu fais la manip’ en sens inverse, tu roules la robe en boule dans un coin en maudissant ce fichu sèche-linge qui a rétréci ta robe préférée et tu vas te prendre un carré de chocolat pour te consoler.

Ben quoi ?

Billet précédent
Billet suivant

32 Commentaires

  1. Voila l’avantage d’etre ronde, c’est que je prends tjs un peu trop grand comme ca ni vu ni connu. Mais l’inconvénient est juste que mes mollets passent pas dans les bottes 😉
    Il était bien ce week end?

  2. Satané sèche linge !
    Ca fait pareil chez moi dis donc !
    Et je ne sais pas si tu as remarqué qu’un séjour un peu trop prolongé dans une penderie fait AUSSI rétrécir les pantalons. Dingue, je sais. 🙂

  3. on se donné le mot , pour parler poids?
    hum!
    les bras coinces! la robe en l’air! la tête en sueur! se coucher sur le lit pour fermer son pantalon! humm!! qui me parle?

  4. Ah oui, je le connais bien ce sèche-linge rétrecisseur de vêtements, il sévit chez moi aussi…mais tu veux dire qu’il fait pleins d’autres victimes un peu partout en France?!!!! Mais un serial killer de fringues celui-là….et de moral par la même occasion!!!!

  5. Bien dit. Ça me fait un peu la même chose, entrecoupé de peur que le bourrelet dépasse du pantalon et que le bouton du pantalon se fasse la malle. Mais je reprendrais bien une petite blanche, tiens. Ben quoi ?

  6. Heureusement qu’il a toujours l’épaule réconfortante ce bon vieux chocolat. A qui d’autres pourrait-on avouer des moments aussi tragiques? A son pot-blog? Nettement moins discret celui-là…bravo pour ton audace!

  7. J’ai un séche linge assassin aussi, même que parfois il sévit hors de la maison puisque lors d’un essai d’une petite robe à ma taille je suis restée coincée dans la cabine d’essayage, j’ai du, toute honte bue, appeler la vendeuse à la rescousse, je bloquais les bras en l’air pis c’est tout, plus moyen ni de la descendre ni de la remonter…
    Je me suis vengée, pas sur le chocolat, j’en avais pas sous la main mais sur les speculoos qui étaient dans mon sac pour ma fille et sur les cannelés que j’ai acheté pour remplacer son gouter trop vite disparu 😉

  8. La lectrice de l'ombre Répondre

    Et moi qui croyait qu’il n’y avait que MON sèche-linge qui faisait retrecir les habits….
    Me voilà rassurée…
    Tiens, je file croquer un petit carré de chocolat pour fêter ça !

  9. nan, je connais pas ça
    oh bon ça va hein
    j’peux toujours l’écrire, on me voit pas :o))
    non sans blague, c’est juste l’horreur… ça me fait ça aussi régulièrement avec des trucs que je ressors de je ne sais où et qui finalement me donne l’air d’un sac… alors que ça « m’allait SIIIIIIIIIII bien AVANT »
    grgrggr
    t’as plus qu’à refaire du shopping !
    pff trop dur !

  10. Petit carré de chocolat si réconfortant….. Faut juste espérer ne pas faire rétrécir trop de fringues, sinon, c’est le réconfort qui les fera rétrécir 🙁

  11. Mince alors, c’est mon histoire que tu racontes là …
    Sauf que moi, je mets rarement jean et robe dans le sèche linge, donc je ne peux même pas lui donner tort ;(

  12. AHHHHHHHHHHHH le coup de la robe à enfiler, coincée les bras en l’air…
    C’est pour ça que les robes d’hiver, je les achète souvent en maille, comme ça, ça camoufle 🙂

    Mais bon…
    …….
    …..

    ..
    on avait compris que c’était zuste une escuse (je cite ma fille) pour refaire du shopping puisque l’automne a ENFIN commencé (non que j’aime cette saison mais c’est aussi mon prétexte à moi pour crier quand Chéri-mari arrive devant l’armoire : « mais c’est pas possible, je n’ai plus RIEN à me mettre !!! ») Solidarité féminine nan mais 😉

  13. Si je te dis dans quoi je travaille … tu ne me croiras pas.
    Si je te dis que cette aventure m’arrive régulièrement et que pour me remonter le moral je me venge sur mon lieu de travail (tu saurais résister aux noisettes toi ?), tu comprendras que c’est la fuite en avant !!!

  14. sonia de la rue d'a coté Répondre

    Moi je n’ais pas de sèche linge mais j’ais le même problème .
    Finalement c’est peut’être une ruse des fabriquants de vêtement ils aurais inventer du tissus qui rétrécir au lavage pour pousser a la consomation . Sinon pourquoi les jambes des pantalons d’enfants ferais pareil Je ne vois pas d’autre raison .

    Plus sérieusement , tes cours de couture pourrons peut être te servir a élargire la petite robe . Elle pourais vivre quelquer tablette de chocolat de plus comme ça

  15. Halala, tu vois, l’erreur c’est d’avoir été dans le centre ville de Toulouse un dimanche, sinon tu aurais pu te trouver une robe Toulousaine pour manger avec tes news bottes !!
    Bises, fan des années 80 et de ses accessoires mode !!! (hormis les épaulettes de working girl !!)

  16. Shalima, le cheveu fou [rassure-moi, pas autant que ce qu’il pouvait l’être à la belle époque des coupes de cheveux de quatrième-troisième (années 1987/88), à faire pâlir la plus endimanchée des brebis sauvages!!] et la pommette cramoisie sortant de la salle de bains de Kary en pestant contre son sèche-linge, mais pourquoi je n’étais pas là?! Je pense avoir raté une bonne crise de rires entre cops’!! D’un autre côté je viens de la prendre toute seule devant ton blog que je consulte trop rarement. Et je n’aurais qu’un mot pour conclure: merci pour ce moment de rire partagé même s’il est virtuel!!

Écrire un commentaire

Combien font : *